« séropo » sur Grindr : dire ou ne pas dire?

J’ai une relation compliquée avec les sites/applis de rencontres gays. J’ai connu le pire (mon agression en 2009) et le meilleur (ma rencontre avec mon ex George en 2012, aujourd’hui un ami cher).

De temps en temps je réinstalle cette appli sans mettre ma photo ni mon statut sérologique.  En général je la désinstalle au bout de quelques jours. Je préfère les saunas/bordels. Des lieux de rencontres sexuelles plus « safe » et plus anonymes où je peux m’amuser sans avoir à dévoiler mon dossier médical ou me retrouver à faire de la prévention.

Début décembre j’ai décidé de réinstaller Grindr et pour la première fois j’ai mis ma photo et mon statut sérologique. J’annonce la couleur dans mon texte de présentation : « Séropo et propre. VIH INDETECTABLE = ZÉRO TRANSMISSION ».

J’ai prévenu mon mec de cette démarche. L’idée était de tester les réactions des mecs par rapport à mon statut sérologique en live.

Pour être totalement transparent j’ai également mis des liens vers mes comptes Twitter et Insta pour que les mecs qui me parlent voient qui je suis et quels sont mes combats.

J’ai eu plusieurs types de réactions.

Commençons par les plus positives. Plusieurs séropos sont venus me parler ou m’ont juste envoyé un « tap » (comme un « like ») en mode « c’est cool d’afficher ta photo et ton statut de façon aussi ouverte ici ».

C’était pas forcément de la drague mais plutôt de la solidarité avec ma démarche et c’est assez agréable.

Autre bonne surprise, plusieurs mecs sous PrEP sont venus me draguer. Je dois avouer que ça m’a fait plaisir et je suis intimement convaincu que la PrEP permet, entre autres, de lutter contre la sérophobie et créer des passerelles entre séropos et séronegs.

Ensuite il y a eu d’autres réactions moins cools…

Notamment un mec avec qui j’avais déjà baisé en bordel et qui m’a reconnu avec ma photo. Il avait l’air en panique du genre « quand on s’est vus je t’ai demandé si tu étais « safe » tu m’avais dit oui et là je découvre que tu es séropo ». J’ai pris le temps de lui expliquer que c’est tout à fait « safe » de baiser avec un séropo sous traitement avec une charge virale indétectable. Il m’a répondu que je jouais sur les mots. Je lui ai envoyé un lien documenté sur le TasP et j’ai ajouté que de toute façon on avait même pas pratiqué de pénétration ensemble donc aucun risque.

Il a fini par me bloquer.

J’ai aussi eu droit à un petite leçon de morale d’un mec qui voulait se faire sucer avec capote. Je lui ai répondu avec humour que sucer du plastique c’était pas mon truc. Il m’a expliqué que j’étais « dangereux » et que c’est à cause de « gens comme moi » que le VIH continuait à se propager. J’ai essayé de lui expliquer que grâce à mon traitement je n’étais pas contaminant et là il a enchainé sur la syphilis.

J’ai rétorqué que les IST faisaient partie des risques quand on a une sexualité multi partenaires et que si c’était son souhait de vouloir se faire sucer avec capote je respectais ce choix mais ce serait sans moi.

Entre temps il a dû jeter un coup d’œil à mes réseaux sociaux car il m’a écrit « je vois que tu travailles dans la prévention et bien change de métier car tu as un discours dangereux ».

Puis il m’a bloqué.

Une autre discussion s’est avérée bien plus constructive. Le mec m’aborde et me demande si je suis « clean ». Je lui réponds « t’es sérieux tu as lu mon profil ? ».

Cinq minutes plus tard il revient, s’excuse et me dit « tu vas pas faire une capture écran de notre discussion sur ton compte Insta j’espère ? ».*

Je lui réponds « non mais est-ce que tu comprends en quoi le terme « clean » est problématique ? ». S’en suit une longue discussion dans laquelle on parle de TasP, de PrEP, de sérophobie etc. A la fin il me remercie et me promet de ne plus utiliser ce terme.

Cette discussion était respectueuse, agréable et constructive.

Au final le bilan de cette expérience est assez positif (on en sort jamais de ce terme !). J’ai eu peu de réactions vraiment sérophobes. Je pense que le fait d’afficher les choses aussi clairement m’a préservé des gens qui ont une peur irrationnelle du VIH.

Cette expérience m’a conforté dans l’idée qu’afficher sa séropositivité à visage découvert sur une appli de drague pouvait faire avancer les choses.

Bien sûr ce billet n’est pas une injonction pour les séropos à le faire. Chacun fait comme il veut et surtout comme il peut.

J’ai la chance d’être dans une relation de couple stable depuis 6 ans. J’ai  aussi le privilège d’évoluer dans un milieu militant, informé et concerné. Je suis affranchi de toute pression sociale, familiale ou professionnelle. Ce n’est pas le cas de nombreuses personnes vivant avec le VIH qui sont obligées de devoir cacher leur statut sérologique à leur employeur, leur famille et même parfois leurs amis/amants.

Cependant je reste convaincu que la visibilité fait avancer les choses. En France, la prévalence du VIH chez les HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) est très importante. A eux seuls ils représentent 40% des nouveaux diagnostics.

Ou sont-ils sur les applis de drague ? Pourquoi ce tabou et cette invisibilisation ? Pourquoi certains séropos préfèrent se déclarer sous PrEP ?

Tout simplement parce qu’ils ont peur du rejet et de l’isolement affectif et sexuel.

J’espère que dans un avenir proche de plus en plus de séropos pourront afficher leur statut sérologique sans crainte d’être discriminés.

J’espère aussi que de plus en plus de séronégatifs comprendront qu’il est plus « safe »  d’avoir un rapport sexuel avec un séropo dépisté et traité qu’avec un seroneg qui ne se fait pas dépister régulièrement et qui est peut-être séropo non traité SANS LE SAVOIR donc très contaminant.

On le répètera jamais assez :  VIH INDETECTABLE = ZÉRO TRANSMISSION.

*J’ai lancé début décembre avec mon ami Julien Ribeiro un compte Instagram intitulé « Séropos VS Grindr » pour dénoncer et déconstruire la sérophobie sur les applis de dragues gay sur le modèle du génial compte « Personnes Racisées vs Grindr »  crée par Miguel Shema.

1 réflexion au sujet de “« séropo » sur Grindr : dire ou ne pas dire?”

Répondre à Fay Jean René Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s