Message au syndicat de police Alliance : Les séropos ne seront pas instrumentalisés pour justifier votre violence.

Lundi 20 janvier 2020 restera une journée difficile pour les personnes vivant avec le VIH en France.

J’avais prévu de passer la journée à binge watcher la saison 2 de « Sex Education » afin de rédiger une pige pour le site gay Jock Life mais en allumant mon Twitter à 8h du matin je tombe sur le retweet d’un article de Morandini dont le titre me fait hurler intérieurement : « Manifestant frappé au sol : Il aurait craché volontairement du sang dans la bouche du policier en criant « tu vas crever, j’ai le sida ». 

Je clique sur l’article et je découvre avec horreur que Morandini s’est contenté de reprendre mot pour mot les éléments de langage d’Alliance, un syndicat de police (très à droite) sans aucune mise en perspective. Sans expliquer que le VIH (et non le sida) ne se transmet pas par un crachat (qu’il y ait du sang ou pas).

Très vite je décide de dénoncer cet article sur mes comptes Twitter et Insta. Certaines personnes me disent qu’il vaut mieux ne pas alimenter cette polémique qui va disparaitre toute seule… Je pense au contraire qu’il faut vite réagir pour ne pas que ça prenne de l’ampleur.

Une heure plus tard c’est au tour de France Info de reprendre le communiqué d’Alliance mot pour mot sans aucune forme de contradiction ou de pédagogie.

Twitter s’enflamme…  Le mot « sida » entre dans les TT (tendances twitter) et tout le monde y va de son commentaire sérophobe à commencer par les militants Macronistes. La palme du tweet le plus dégueulasse revenant à Thierry de Cabarrus, ancien journaliste et fervent défenseur de Macron qui tweete à ses 16 000 abonné.e.s  : « L’agression au sida serait-elle une nouvelle arme des militants d’extrême gauche ? ». À gerber.

En parallèle on apprend que les trois policiers qui ont tabassé le jeune Clément ont porté plainte contre leur victime ! La plainte a été déposée pour violences volontaires.

Très vite les médias annoncent que Clément a été déféré au parquet de Paris qui envisage de le faire juger en comparution immédiate pour des violences envers les forces de l’ordre.

Je suis écœuré par cette situation ubuesque. Une victime jugé en comparution immédiate, mais dans quel monde on vit ?!

Sur Twitter la Macronie défend l’indéfendable et justifie ces violences policières.

Vers 14h Interrogé par BFMTV, un des avocats de Clément indique que son client est en « état de choc et est abasourdi » par la situation.

Le manifestant conteste la version donnée par les policiers et assure ne pas être séropositif. Le jeune homme – qui souffre d’une plaie ouverte au niveau du crâne et qui a plusieurs hématomes – a pu voir un médecin lors de sa garde à vue et il s’est vu prescrire 4 jours d’ITT.

Pendant ce temps les représentants d’Alliance font la tournée des radios et télés pour raconter leur propagande sérophobe sans aucune contradiction des journalistes.

De leur côtés les activistes et associations de lutte contre le VIH contre attaquent en dénonçant cette hystérie collective et l’instrumentalisation de la sérophobie par le syndicat Alliance pour justifier un flagrant délit de violences policières.

Aides sort un communiqué pour rappeler les modes de transmission du VIH.

Hélas le mal est fait et peu de médias le reprennent.

Il va falloir attendre le lendemain à 18H50 (soit 35h après le début de la polémique) avant que France Info publie ENFIN un article qui rétablit les faits :  Manifestant frappé au sol à Paris : non, le sida ne se transmet pas en crachant de la salive et du sang au visage (avec au passage une erreur commune chez les journalistes, c’est le VIH qui se transmet pas le sida).

De son côté Libé publie une heure plus tard un autre article qui se conclue comme ça : « Par les temps hivernaux qui courent, on fait remarquer à notre policier qu’un crachat, si tant est qu’il y en ait eu un, aurait éventuellement pu lui transmettre… la grippe. A moins, bien sûr, qu’il n’ait été vacciné ».

De mon côté je passe la journée à tweeter ma colère et ma frustration. Un des avocats de Clément me contacte en privé pour me remercier pour mes tweets. C’est moi qui le remercie.

Je pense à ce jeune homme tabassé par la police qui se retrouve déféré au parquet. Quelle injustice.

Je pense aussi aux 170 000 personnes vivant avec le VIH en France qui vont devoir affronter des discussions de PMU sérophobes dans leur entreprises à la machine à café ou à la cantine : « t’as vu le manifestant il avait le sida, finalement il l’a bien mérité son pain dans la gueule ».

J’en veux aux médias d’avoir donné une telle tribune à un syndicat de police très à droite sans aucun contradicteur et sans aucun représentant de la lutte contre le VIH.

J’en veux surtout à Alliance qui, avec cette propagande mensongère basée sur la peur des personnes vivant avec le VIH, sabote tout le travail que font les assos et les activistes au quotidien pour faire changer le regard de la société sur les séropos.

Message à Alliance : on n’est pas dupes et on ne se laissera pas intimider par vos méthodes fascistes.

Les séropos ne seront pas instrumentalisés pour justifier votre violence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s