Mêle toi de ton cul !

Mêle toi de ton cul !*

Mars 2010, j’ai bientôt 29 ans, j’ai appris ma séropositivité  il y a tout juste 3 mois. J’ai beaucoup de mal à digérer cette nouvelle. Je ne suis pas trop inquiet pour ma santé, je sais que les nouveaux traitements sont efficaces. J’ai surtout peur pour ma vie affective.

Comment je vais annoncer ça aux mecs que je rencontre ?

A cette même époque, mon infectiologue me demande si j’ai déjà vu un proctologue ?

Ironie du sort avec les kilomètres de bites que je me suis pris depuis les débuts de ma vie sexuelle à 16 ans je n’ai jamais jugé utile de voir un procto et je n’ai aucune notion de ce qu’est la santé anale…

RDV donc chez le procto. Un vieux monsieur un peu austère. Il me demande de me mettre à quatre pattes. C’est bien la première fois que je rechigne à m’exécuter suite à cette demande…

Et là le verdict tombe : il me diagnostique des condylomes dans l’anus. Il m’explique que c’est du à un virus que s’appelle le HPV (papillomavirus) et qui se chope très facilement lors d’un rapport sexuel même avec capote !

Il ajoute que les condylomes ce n’est pas grave en soi mais que si on ne les retire pas avec les années cela peut provoquer un cancer de l’anus ! Pas flippant du tout ce truc…

Et comme les miens sont bien profond je dois me faire opérer au laser sous anesthésie générale. Il manquait plus que ça ! Trois mois après le VIH, voilà maintenant le HPV… C’est quoi la prochaine annonce merdique en trois lettres ?

Les semaines qui suivent l’opération sont difficiles. La cicatrisation est douloureuse. Impossible d’avoir des relations sexuelles en tant que passif. C’est très frustrant.

Et puis deux mois après retour chez la procto pour qu’il m’examine de nouveau le trou de balle. Et là c’est la douche froide : « je suis désolé jeune homme il va falloir ré-opérer il en reste ».

J’ai envie de pleurer. Il m’avait prévenu que parfois pour tout éliminer il fallait deux voire trois interventions mais j’espérais vraiment ne pas devoir repasser sur le billard…

Deuxième opération donc. Bon le seul truc que je kiffe c’est l’anesthésie générale! Je comprends pourquoi Michael Jackson était accroc au Propofol, c’est planant…

Le retour chez moi est moins fun. La cicatrisation est encore plus pénible que la première fois. J’ai peur d’aller aux toilettes tellement ça fait mal.

Psychologiquement je suis déprimé. Je ne veux plus rencontrer de garçon car impossible de mettre ne serait-ce qu’un doigt. Power bottom que je suis, j’essaie de jouer à l’actif mais les capotes me font débander…

En sauna/sex club je me contente donc de simples fellations et j’esquive les mecs qui veulent plus…

Je vais mettre des mois avant de retrouver un peu de sensation dans cette zone d’habitude si érogène et les premières fois c’est une cata. J’ai l’impression que l’intérieur a rétréci. J’ai mal. Il y a des saignements.

Je crois que le plaisir est revenu au bout d’un an. Doucement… Bien sûr il y a une grande part de psychologie dans tout ça. Quand on a peur d’avoir mal on se rétracte…

Bref pourquoi je vous raconte tout ça aujourd’hui ? Parce que moi j’aurais bien aimé que quelqu’un m’en parle avant d’être confronté à cette épreuve.

Alors les gars et les meufs qui aimez jouer avec votre cul, et si vous en preniez soin ?

Première étape : demander à votre médecin à vous faire vacciner contre le HPV, c’est remboursé dans certaines conditions (pour les filles et les garçons sensibles).

Ensuite si vous pratiquez la sodo, le fist ou tout acte insertif dans votre rectum, prenez RDV avec un procto ! Et ça vaut aussi pour les « actifs dominateurs » qui de temps en temps se prennent un doigt ou plus ! On peut choper des condylomes juste en frottant son cul contre une bite…

La santé anale fait partie de la santé globale. Prendre soin de son cul c’est la garantie de vivre plus longtemps ! Bon je m’enflamme un peu mais si ça peut vous éviter de passer sur le billard c’est déjà ça de pris 😉

*Nom d’un groupe d’échanges organisé par Aides Paris et où j’ai rencontré mon homme il y a bientôt 6 ans lors d’une soirée sur… la santé anale en présence d’un procto !

Plus d’infos sur ce site

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s