Chapitre 16 : A stranger in Paris

La nouvelle est tombée en juin 2003 et c’est une immense joie : j’ai été accepté à la Sorbonne pour faire ma licence d’anglais et surtout on m’a attribué une chambre en cité universitaire dans le 14e arrondissement de Paris près de Denfert-Rochereau.

Mon frère et ma grand-mère ne sont pas aussi enthousiastes. Ils ne comprennent pas mon envie de partir aussi loin. Comment pourraient-ils comprendre ? Ils évoluent dans un monde hétéro normé et ne savent pas ce que c’est de vivre dans une petite ville quand on a une sexualité différente. Ni pourquoi je ressens le besoin de fuir et de me (re)construire ailleurs…

Mon frère me dit que je ne verrai pas grandir mon neveu. La culpabilisation ne marche pas. Rien ni personne ne m’empêchera de partir. Je le sais, ma vie est à Paris.

Le jour du départ, mémé Yvonne m’accompagne à la gare de Miramas. Je suis avec Aurélie qui, elle aussi, a décidé de partir à Paris. Mémé est émue. Elle m’a préparé un sandwich et une enveloppe avec de l’argent.

Arrivés à la gare de Lyon, on prend un taxi direction la cité U Darreau. Je n’ai qu’une seule valise qui contient des fringues et tous mes CD de Michael et Janet.

Aurélie reste avec moi la première semaine, puis rentre à Aix pour passer ses partiels de rattrapages.

On est début septembre et la fac ne commence que dans un mois.

Je me retrouve seul dans cette grande ville. C’est un sentiment à la fois terriblement exaltant de se fondre dans la masse, mais aussi angoissant car la solitude est parfois pesante.

Les premières semaines je mange seul le midi et le soir au resto U de Port-Royal.

Je me balade seul dans le Marais, parfois je fais semblant de parler au téléphone. Souvent je m’assois à la terrasse de l’Open Café et je mate les garçons qui passent.

Le premier lieu où j’ose mettre les pieds est la librairie LGBT + Les Mots à la Bouche. Elle va devenir un point de repère pour moi. Un lieu « safe » et rassurant où j’observe les garçons à travers les rayonnages de livres.

Finalement, Aurélie me rejoint fin septembre et par chance on lui attribue une chambre dans la même cité U. C’est un soulagement, je commençais à me sentir vraiment seul.

LIENS DE COMMANDE DE LA VERSION PAPIER

CHAPITRE PRÉCÉDENT

CHAPITRE SUIVANT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s