Mon Top 10 Ciné Queer

120 BPM

Le ciné est une de mes passions. Quand j’étais étudiant à Aix en Provence c’était un loisir « de riche » et je ne pouvais y aller que une ou deux fois par mois alors il fallait bien choisir son film. En arrivant à Paris en 2003, j’ai découvert la merveilleuse carte UGC/MK2 illimitée. Un accès illimité à des dizaines de salles de cinéma. J’ai calculé et je vais en moyenne 2 fois par semaine au ciné ce qui fait une centaine de films par an et donc en 15 ans plus de 1500 films!
Aujourd’hui je voulais faire un focus sur le ciné Queer. Et vous donner mon TOP 10 purement subjectif et personnel des films LGBTQ qui m’ont le plus marqué.
 
 

1/ « 120 BPM » de Robin Campillo (2017)

 Je suis allé le voir 3 fois au ciné. La première fois je n’ai eu aucune émotion, j’étais scotché à mon fauteuil, comme à l’extérieur de mon corps et j’ai pris le film comme une claque qui t’anesthésie. La deuxième fois j’ai pleuré du début à la fin (y compris les séquences plus légères et drôles). La troisième fois j’ai juste analysé tous les détails cinématographique et apprécié le film dans sa globalité.
C’est pour moi LE plus grand film de l’histoire du cinéma Queer. Un chef d’oeuvre, un témoignage et un hommage à la fois.
2/ « Querelle » de Fassbinder (1982)
J’ai 12/13 ans et je vois dans Télé 7 Jours ce film étrange qui est programmé à 23h sur Arte. Ca parle d’un marin homosexuel. La photo de l’acteur me trouble. J’attends que ma mère aille se coucher.
Je vais dans le salon, je ferme la porte et j’allume la télé. Et je vais être fasciné et excité par cette oeuvre unique. Je pense que la scène où Brad Davis se fait sodomiser par Franco Nero restera à jamais la scène la plus érotique du cinéma Queer à travers mes yeux d’ado gay mal dans sa peau.
3/ « Laurence Anyways » de Xavier Dolan (2012)
 
Petite anecdote amusante : Ce film c’était mon premier date avec un garçon avec qui je suis resté en couple plus d’un an. On est en mai 2012 et je lui propose d’aller à l’avant première au MK2 Bibliothèque. Manque de pot suite à un problème technique la séance est annulée. Du coup on a fini dans le parc de Bercy à se poser dans l’herbe et se rouler des pelles! Quand je l’ai finalement vu une semaine apres j’étais terrassé par la puissance du film, le jeu des acteurs, la musique, le montage, tout. Ce film est pour moi la plus belle oeuvre de Dolan.
4/ « Milk » de Gus Van Sant (2009)
Le genre de film qui m’ont donné envie de devenir militant à une époque de ma vie où je cherchais justement du sens et un besoin d’appartenance à une communauté.
5/ « L’Ornithologue » de Joan Pedro Rodrigues (2016)
Un film unique. Un voyage dans le temps, l’espace et les croyances à la fois poétique, érotique, expérimental et allégorique.
6/ « Plaire, Aimer Et Courir Vite » de Christophe Honoré (2018)
Encore un film que je suis aller voir 2 fois tant il regorge de grands moments. Bouleversant, drôle, sensuel.
7/ « Les Témoins » de André Téchiné (2007)
J’étais encore séronégatif quand j’ai vu ce film en 2007 en avant première au UGC des Halles en présence de l’équipe du film. Et je crois que je ne l’ai jamais revu tellement il m’a bouleversé. C’est mon Téchiné préféré.
8/ « Les Invisibles » de Sébastien Lifshitz (2012)
Ce documentaire est un témoignage unique et bouleversant de nos ainé-e-s et de ce que signifiait être lesbienne, gay, bi, trans en France dans les années 60/70/80. Si le Centre des Archives LGBTQ voit (enfin) le jour à Paris, il faudrait diffuser ce documentaire en boucle sur un écran géant.
9/ « Moonlight » de Barry Jenkins (2017)
Pour moi le seul film qui traite de la double difficulté d’être noir et gay sans tomber dans le pathos ou la caricature. C’est aussi une des plus belle (et frustrante) histoire d’amour gay au cinéma.

10/ « Carol » de Todd Haynes (2016)

Une ode à l’amour et à la liberté. Une des plus belles histoire d’amour lesbienne au cinéma. Les actrices sont superbes. La réalisation est somptueuses.

 

J’aurais pu ajouter « Pride », « Tomboy », « J’embrasse Pas », « Brokeback Mountain », « Weekend » ou encore « J’ai Tué Ma Mère » mais ça ne serait plus un Top 10…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s